Comment réaliser une rénovation de façade ?

Mauvais état du support, peinture qui commence à s’écailler, la façade d’une maison se rénove généralement tous les 15 ans. Cela permet à la bâtisse de garder un bel aspect extérieur, et une formidable plus-value à la revente. Mais, avant de vous lancer dans la rénovation de façade, il est essentiel de savoir à quoi vous allez être confronté.

Comment reconnaitre une façade en mauvais état ?

La façade est le premier élément de votre maison face à la boue, la pollution et à l’humidité. Avec le temps, elle s’use à une vitesse plus ou moins longue. Pour reconnaitre une façade en mauvais état ou qui a besoin d’entretien, il existe des signes qui ne trompent pas, comme la présence de mousse, preuve qu’il y a une détérioration des éléments et une présence d’humidité. https://www.renoview.be vous proposera des conseils avisés pour mener à bien votre projet.

Si la façade est recouverte par une peinture, cette dernière peut se désagréger, s’user et se fariner avec le temps. Effectivement, la peinture possède une durée de vie limitée. Il est donc possible de voir des zones où la peinture se décolle de la paroi d’en dessous. Un autre signe avant-coureur, plus inquiétant, c’est l’apparition de fissure. Une fissure peut provoquer des problèmes d’étanchéités du revêtement. Si la fissure mesure moins de 2 mm, un revêtement d’imperméabilité peut y être appliqué.

Préparer la façade pour la rénovation

Selon l’état du support, un nettoyage peut être nécessaire. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’avant d’y effectuer des travaux, il faut que le support soit sain avant l’application d’un enduit ou d’une nouvelle peinture. Le décrassage de la façade est la première étape à faire. Avec un nettoyeur haute pression, vous pouvez ôter les imperfections qui viennent s’y loger. S’il y a des parties friables, ils doivent aussi être enlevés.

Quand le tout est propre, les imperfections seront très visibles. Les fissures sont le signe que la construction est en mouvement. Elles doivent donc être traitées et stabilisées dans les plus brefs délais. Un anti-mousse et un traitement hydrofuge sont recommandés par les professionnels.

Qu’en est-il des dispositions administratives ?

Il s’agit là de travaux en extérieur. Ainsi, vous aurez peut-être besoin d’avoir l’aval de la commune. Avant même de choisir la nouvelle couleur ou les nouveaux matériaux pour votre façade vous devez vous renseigner s’il y a besoin d’un certificat d’urbanisme ou non. Il est aussi indispensable de savoir les dispositions administratives relatives à la mise en place d’échafaudage. Ce sera évidemment le cas si votre construction se situe à proximité d’un bâtiment historique.

Ne jamais négliger le support existant de votre façade

Effectivement, cette étape est souvent négligée par le plus grand nombre, pourtant c’est une information capitale pour le choix de votre prochain matériau. Sans cette information, le risque c’est d’avoir un revêtement qui n’adhère pas à l’ensemble. Le revêtement dépend donc grandement du support existant.

Par exemple, une peinture organique qui se constitue la plupart du temps d’une résine synthétique possède des qualités imperméables. Il peut donc être appliqué sur une façade qui est déjà recouverte d’une peinture minérale.